stats doc culturel formation ouverture partner law magnifier lifebelt autre colloque roads Imprimer facebook googleplus twitter

CAPalliatif : 2018

SOINS PALLIATIFS & ACCOMPAGNEMENT EN NOUVELLE AQUITAINE

Imprimer

CAPalliatif : 2018

31 mars 2018

CAPalliatif : 2018

Pour en savoir plus, sur le plan 2018 de la cellule CAPalliatif, nous avons interrogé le Docteur Martine Vivier-Darrigol, conseillère médicale et médecin inspecteur général de santé publique, Direction de l’Offre de Soins et de l’Autonomie, ARS Nouvelle Aquitaine. 

Q : Docteur, avant de nous présenter les objectifs de l’année 2018, pourriez- vous nous faire un petit bilan de l’année 2017 de la cellule ?
R : Depuis mon arrivée en septembre 2017, j’ai été très contente de pouvoir contribuer à la réalisation des missions qui ont été définies dans le cadre de la cellule de soins palliatifs. Il était important que la Nouvelle Aquitaine se dote d’une structure telle que celle-ci pour faire le lien entre les différents acteurs en soins palliatifs et d’accompagnement. Au bout de deux ans, je constate que cette cellule bénéficie d’une reconnaissance régionale
et qu’elle offre une réelle valeur ajoutée aux parties prenantes. Nous allons donc pouvoir nous atteler à mettre en place de nouvelles actions et développer aussi l’offre de soins palliatifs à l’attention des populations les plus isolées géographiquement et la population des enfants le nécessitant.

Q : Pouvez-vous nous en dire un peu plus sur ces nouvelles actions que vous avez définies pour 2018 ?
R : Suite aux différentes rencontres de l’équipe sur les terrain, nous avons décidé lors de notre dernier COPIL (Comité de Pilotage) que nous allons continuer de faire vivre l’existant, notamment « l’Appel à Projet », tout en travaillant sur d’autres thématiques qui nous semblent importantes telles que :
• Le repérage précoce des patients atteints de maladie chronique,
• La partenariat avec les bénévoles d’accompagnement,
• Les parcours des patients en proximité territoriale,
• Le maintien des 3 commissions déjà existantes : « Diagnostic territoriaux », « Initiatives et innovations » et « Suivi éditorial ».

Nous avons décidé cette année de nous concentrer sur ces 3 objectifs parce que les thématiques développées correspondent aux attentes des acteurs. Ce qui ne nous empêche pas de réfléchir à d’autres sujets que nous pourrions développer durant l’année.

Pour conclure, je rajouterai que toutes nos missions/actions seront présentées à la fois dans notre webzine mais aussi dans notre newsletter qui sera, dans un premier temps trimestrielle, mais qui elle aussi évoluera en fonction des thématiques et sujets d’actualité qui pourraient être importants.